Souvenirs et sentiments: Chapitre 2

Chapitre 2 : Une vague de sentiments
 

J'ouvris mes yeux lentement, très lentement. Quelqu'un venait tout à coup d'allumer la lumière de la pièce.

« Désolé Grey...je ne voulais pas te réveiller...je suis juste venu voir si il y avait du changement depuis. Dit Jellal en me regardant
– Non...toujours rien...même pas un tout petit mouvement...lui répondit-je tristement
– Ah...je vois... je repasserai alors...murmura Jellal »

Je me levais de ma chaise et entreprit de faire quelque pas dans la petite chambres dans laquelle il était installé depuis maintenant un mois. Un mois...un mois entier que je guettais le moindre mouvement, le moindre signe, quelque chose qui me prouverait que je pourrai bientôt revoir son beaux sourire et ses magnifiques yeux vert émeraudes. Mais il n'y a rien...toujours rien. Je levais mes yeux vers le plafond puis baissais mon regard vers le corps de Natsu paisiblement allongés dans son lit d'hôpital et regardais quelques instants la lumière blafarde de la pièce qui lui donnait des allures de cadavres.
Il avait tellement maigri depuis.
 
« J'ai mal...tellement mal...mon c½ur me fait mal...je suis tellement désolé Natsu...je n'ai pas su te protéger...pourtant j'aurai voulu voir ton sourire une dernière fois avant qu'il ne s'en aille à jamais...je n'ai jamais pensé qu'il pourrait disparaître aussi vite et voilà où j'en suis aujourd'hui. J'ai tellement mal...j'aurais voulu être à tes cotes plus souvent. Je ne me suis jamais retrouver dans cette situation avant... je ne savais pas que c'était aussi douloureux. Je suis toujours dans l'attente de moindre petit mouvement, de quelque chose qui pourrait soulager ma douleur, enlever ce gout amer de ma bouche et retirer cette boule qui me reste en travers de la gorge mais encore une fois...il n'y a rien...juste le silence...juste la douleur et la tristesse pour me tenir compagnie. »
 
« En même temps... maintenant que j'y pense tout est de ma faute. Si je ne restais pas si tard au travail et si je passais plus de temps avec toi j'aurais peut-être pu empêcher ça ! J'aurai du être la pour toi, j'aurais du empêcher ce désastres. Tout ça...en vérité c'est à cause de moi. Si tu savais comme je m'en veux, si tu savais comme je regrette de ne pas avoir était là. J'aurais voulu foutre mon poing dans la figure de celui qui t'a fait ça. J'aurais voulu le faire souffrir comme il t'a fait souffrir. Cette enflure ne paie rien pour attendre ! Mais ne t'inquiète pas je vais te venger Natsu ! Celui qui à fait ça ne s'en sortira pas vivant...enfin...je ne veux pas te faire de mal...je ne veux pas te faire de la peine...après tout ton métier à toi était de sauver des vies aussi...alors je n'irais pas jusqu'à le tuer mais une fois qu'on aura retrouvé le coupable je le lui ferais payer et tu pourras de nouveau sourire comme avant. Et puis cette fois je te promets d'être là pour toi et de m'occuper de toi. »
 
Je m'approchais du lit d'hôpital et prit une des mains de Natsu dans les miennes : elles étaient froide.
 
« Enfin...je dis ça mais pour ça il faudrait que tu te réveille. Je ne veux même pas y penser mais cette petit voix dans ma tête me rappelle sans cesse que si... si tu ne te réveillais pas... si tu n'ouvrais plus jamais les yeux...si je n'entendais plus jamais le son de ta voix...ni ton rire...je ne pourrai pas vivre sans toi alors il faut que tu te réveille Natsu. Je t'en supplie. Même si tu ne te souviens pas de moi à ton réveille, Même si tu m'en veux, même si tu ne veux plus jamais me revoir ni me parler...je t'en supplie...ouvre les yeux. Ou alors fait moi un signe...n'importe quoi qui pourrait me faire comprendre que tu vas bien, que tu vas bientôt revenir parmi nous, que je pourrais enfin te prendre dans mes bras. Je te promets que je ne te lâcherai plus jamais la main, je ne te laisserai plus jamais seul même si je dois abandonner mon travail pour ça alors je t'en prie...je t'en supplie encore une fois : Ouvres les yeux. »
 
Je ne pus retenir mes larmes plus longtemps et m'effondrais en pleure. Je relevais ma tête au bout de quelques minutes.
 
« Tu sais quoi Natsu ? Je vais rester fort...comme toi ! Je ne vais pas me plaindre après tout ce que toi tu du vivre ! Je vais garder espoir que tu réveilles. Je vais te soutenir ! Je vais rester prés de toi jusqu'à que tu te réveilles. Je suis sure qu'au fond de toi tu m'entends et que tu te bats à fond. Je suis sure qu'en vrai tu vas te réveillais et que tu iras mieux que jamais ! Alors je vais continuer à veiller sur toi pour que tu puisses donner le meilleur de toi-même. Comme ça je suis sure d'être là à ton réveille ! Je veux juste que tu sache aussi que je ne t'abandonnerai jamais, je serais toujours là pour toi. Je vais rester fort comme toi, avec toi et pour toi. L'union fait la force non ? Alors tu n'a plus a te souciait de quoi que soit parce que maintenant tu n'es plus seul...maintenant je suis avec toi. Je ne t'abandonnerai plus jamais. »
 
Je m'avançais lentement vers Natsu et me penchait par-dessus la rambarde avant de poser délicatement mes lèvres sur les siennes. Mes larmes coulaient de nouveaux mais ce n'était pas grave car cette fois s'était des larmes de joie. Cette fois j'en étais sure il allait se réveiller. Je savais que Natsu se battrais. Il n'était pas du genre à baisser les bras quelque soit le problème qu'il avait à affronter. Alors même si je dois attendre un mois de plus, même si je dois attendre toute ma vie, même si je dois veiller nuit et jour à ses cotés, je l'attendrais car je sais qu'il se réveillera. Je me rassis de nouveau sur le siège visiteur et posa ma tête sur le lit avant de sentir un bref mouvement s'effectuer... 

Tags : Mini fiction - Concours - Yaoi - Natsu - Grey

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.118.247) if someone makes a complaint.

Report abuse